L'entretien du bassin au fil des saisons

bassin aquatique

Contrairement aux idées reçues, un petit bassin demande plus d'entretien qu'un grand plan d'eau où la nature effectue l'essentiel du travail. L'entretien régulier est nécessaire au bon équilibre de la faune et de la flore du bassin. Planter, préparer, protéger... Suivez nos conseils pour entretenir un bassin chaque saison de l'année.

 

Entretenir un bassin selon les saisons

 

Au printemps

Lorsque les grands froids sont passés et que la végétation donne des signes de réveil, il est temps de nettoyer le bassin et de retirer les végétaux décomposés : coupez les vieilles tiges et éliminez tous les restes de végétation. Cette intervention est à faire avec précaution afin de ne pas endommager les nouvelles pousses ou les bourgeonnements des espèces flottantes qui remontent à la surface. C’est aussi la saison des plantations et de la réduction des sujets qui ont pris un peu trop de place ; sans oublier les poissons, qu'il faudra nourrir progressivement pour leur donner couleurs et vitalité.

 

En été

L’heure est plutôt à la contemplation mais certaines interventions restent utiles ! Surveillez le niveau de l'eau et anticipez l'évaporation lors de fortes chaleurs. Eliminez une partie des plantes flottantes qui accaparent la surface du bassin. Il est bon que les deux tiers de la surface restent libres. Une réduction du développement des plantes immergées peut être nécessaire également.

 

En automne-hiver

Selon l’emplacement, le bassin peut être exposé à la chute des feuilles mortes qu’il sera utile de repêcher. Dans les cas les plus extrèmes, la pose d’un filet peut être utile, bien que peu esthétique.
Aujourd’hui, pour beaucoup d’amateurs, la végétation sèche fait partie du décor saisonnier et constitue un havre pour la faune. La conserver est une contribution à l’équilibre naturel. C’est aussi une excellente protection contre le froid pour des espèces peu rustiques.
En cas de formation de glace, les tiges qui dépassent assurent les échanges gazeux indispensables entre le bassin et l’extérieur. Cette communication a d’autant plus d’importance que le bassin contient des poissons.
Selon la région et le climat, il faudra prévoir la protection des plantes non rustiques, soit en élevant le niveau de l’eau ; soit en descendant les plantes en pots à une plus grande profondeur, hors gel ; soit en les rentrant à l’abri du gel dans un local frais. Pensez aussi à la mise hors gel du matériel !

 

Tout au long de l'année

Effectuer un suivi régulier du bassin permet de conserver un écosystème stable et la santé des plantes aquatiques et des poissons. Maintenez un mouvement d'eau pour éviter la stagnation dans le bassin : l'oxygénation évite le trouble de l'eau et favorise l'équilibre de la vie aquatique.

entretien d'un bassin

 

Réguler les organismes vivants d'un bassin

 

Les algues

Elles apparaissent généralement à la suite d’une création ou d’un profond remaniement, et souvent au retour des beaux jours. Dans un premier temps, c’est un phénomène naturel normal. Les algues mettent à profit l’excès d’éléments nutritifs en suspension dans l’eau pour se développer. Elles disparaîtront en même temps que ce qui les nourrit. La méthode la plus simple consiste à pêcher de temps en temps les algues filamenteuses. La prolifération d’algues est un phénomène plus sérieux dû à un déséquilibre : emploi d’une terre trop riche, remplissage avec une eau trop chargée en nutriments, etc. Il faut en rechercher et supprimer les causes. Dans le cas de bassins peu végétalisés, qui ne peuvent trouver en équilibre normal, le maintien d’une eau claire peut être réalisé au moyen de filtres ou/et par la correction de l’eau grâce à des produits appropriés.

 

Les larves de moustiques

Elles apparaissent dans une réalisation récente mais, avec l’établissement de l’équilibre du bassin, la faune naturelle (libellules, insectes aquatiques, batraciens, etc…) en prendra rapidement le contrôle.
En été, l'apparition des pucerons peut être génante pour vous. Attention cependant aux traitements qui pourraient être toxiques pour les poissons du bassin.

En règle générale : évitez les grands bouleversements qui remettent en cause l’équilibre du bassin.